La Convention des droits de l'enfant pour l'enseignant

Cette image illustre la Convention relative aux droits de l'enfant. Les droits cités dans la Convention sont universels et s'appliquent à tous les enfants, partout dans le monde. L'image représente donc un garçon et une fille dans un globe terrestre. En Belgique, nous devons aussi respecter les principes établis dans la Convention des droits de l’enfant.

Le garçon et la fille font référence à "l'intérêt supérieur de l'enfant", un principe essentiel la Convention. Il stipule que toute action ou décision relative aux droits de l’enfant doit préserver au mieux les intérêts de l'enfant.

L’arbre symbolise la durabilité: toute initiative doit durablement respecter l’enfant et ses droits.

Les droits de l'enfant concernent tous les enfants, de zéro à 18 ans, peu importe la nationalité, la culture, qu'ils soient riches ou pauvres, avec ou sans handicap, petits ou grands, garçons ou filles...  Les enfants qui ont plus de difficultés à faire valoir leurs droits doivent bénéficier d’une attention particulière.

Chaque enfant a le droit d'avoir son opinion et de l’exprimer. Ils ont également le droit de participer aux décisions qui les concernent. 

Chaque enfant a le droit de porter un nom, d'avoir une nationalité et une famille.

Tous les enfants ont le droit d’avoir une éducation de base gratuite et de qualité, qui les aide à développer leur personnalité et à renforcer leurs capacités. À cet égard, il est important que les enfants apprennent également leurs droits à l’école.

Chaque enfant a le droit de grandir au sein de sa famille, entouré de ses parents. Lorsque ce n'est pas possible, l’intérêt et les souhaits de l’enfant doivent être entendus et appliqués autant que possible.

Tous les enfants ont droit aux loisirs, au repos, au jeu et à la détente, qui sont indispensables à leur épanouissement. En outre, chaque enfant le droit de participer à des activités culturelles.

Chaque enfant a droit à un bon départ dans la vie et tous ont droit aux mêmes chances de développement mental, physique, social, intellectuel et moral. Pour ce faire, il leur faut un toit, des vêtements, une nourriture saine et équilibrée, de l’eau potable… 

Chaque enfant a droit à son intimité: personne ne peut s'immiscer dans sa vie privée sans y être autorisé. Chacun a le droit de vouloir être seul(e) quand il/elle de désire. En même temps, tous ont également le droit de rencontrer d'autres enfants, de passer du temps avec eux, par exemple dans le cadre d'un mouvement de jeunesse.

Tous les enfants devraient être protégés de la violence physique, mentale ou psychique comme l'exploitation économique et sexuelle ou d'autres dangers, tels que la drogue. 

Lorsqu'un enfant estime que ses droits sont violés ou en danger, il doit pouvoir le dénoncer. Sa plainte doit déboucher sur des mesures concrètes. Par ailleurs, la Belgique doit à tout moment pouvoir se justifier sur la politique menée en matière de droits de l'enfant.

 

Trois actions sont cruciales dans la mise en œuvre de la Convention relative aux droits de l'enfant:

 

krschema_respecter.jpgAppliquer et respecter soi-même les droits de l'enfant. krschema_dfendre.jpgVeiller à ce que chacun respecte et applique les droits de l'enfant. krschema_investir_dans.jpg

Mettre en place des initiatives et prévoir des moyens pour promouvoir les droits de l'enfant. 

Newsletter

La newsletter des Ecoles des droits de l'enfant vous informe sur nos actions et matériels éducatifs. C'est rapide, gratuit et facile!